Le commerce de gros offre 50.000 emplois en 2013

métier d'avenir
Boucher un métier d’avenir
avril 10, 2013
postes à pourvoir
700.000 postes à pourvoir dans les TIC en 2013
avril 11, 2013
Le commerce de gros

En 2013, le commerce de gros voit ses offres d’emploi se dégringoler par rapport à l’année dernière, mais cela n’empêche pas qu’il compte recruter massivement. La confédération française du commerce interentreprises (CGI) annonce que le secteur de la grande distribution pourrait garantir 50.000 offres d’emploi essentiellement en CDI cette année.

Le Business to Business recrute

Selon la Confédération française du commerce interentreprises (CGI), le B to B (Business to Business) ou commerce interentreprises a su rester imperméable à la crise et offre 50.000 postes à pourvoir en 2013 dont la moitié constituerait des créations nettes d’emplois. La majorité des recrutements prévus est dédiée aux postes de commerciaux et qui s’élève 42%, ainsi que 35% correspondent à des métiers du transport et de la logistique. Ces offres d’emploi  sont émises par les grossistes distributeurs de France qui représentent près de 120.000 entreprises qui commercialisent des biens d’équipements entre spécialistes. Ces derniers comptent déjà un million de salariés à leurs actifs.

Profils et niveaux recherchés

50% des postes proposés se rapportent aux métiers commerciaux. Ce secteur compte plus des 116.000 PME et TPE qui cherchent spécialement des commerciaux ambulants et stables. Les fonctions logistiques, aussi, telles que magasiniers, préparateurs de commandes, chauffeurs-livreurs, manutentionnaires sont en quête de nouveaux talents. Des postes administratifs sont proposés comme assistance commerciale, responsable financier, standard…etc. Tous les niveaux sont à l’appel. Notamment pour ces postes, les profils CAP et Bac sont requis. Les profils Bac +2 et Bac +3 sont très convoités pour les postes commerciaux et d’encadrement. Les BTS NRC (Négociation relations clients), commerce international, technico-commercial sont hautement sollicités par les recruteurs. D’ailleurs, plus de 27% des responsables commerciaux sont des ingénieurs.

Le commerce de gros en pénurie de créativité

Le commerce de gros estime que la créativité est la compétence la plus recherchée et la plus dure à développer chez les nouvelles recrues et qui, aujourd’hui se voit très rare. Le défaut de créativité a été spécialement remarqué dans le secteur du commerce de gros. Or, pour augmenter les ventes et répondre aux besoins des clients, la créativité se voit de plus en plus nécessaire. Lors d’une étude effectuée auprès de nombreux candidats en France, on a découvert qu’« avoir le sens du client » est la qualité la plus facilement trouvée chez les nouvelles recrues de la distribution de gros.

Un salaire attractif

Le secteur du commerce de gros n’est pas très convoité par les candidats, certes, mais il a un argument considérable : le commerce de gros paye « 25 % de mieux que le commerce de détail », selon Hervé Pouzin, directeur général de la CGI interrogé par Le Figaro. Dans l’ensemble des branches, les salaires des techniciens-agents de maîtrise sont autour de 28 900 euros .Les salariés cadres du secteur peuvent avoir jusqu’à 48 500 euros bruts en moyenne annuellement. Quant aux jeunes, ils peuvent occuper rapidement des postes de direction et d’encadrement.