Le profil d’un bon négociateur immobilier

Activité entreprises de l’immobilier
Activité des entreprises de l’immobilier : La presse est là !
avril 10, 2017
Comment réussir son entretien d’embauche dans le domaine d’assurance ?
décembre 20, 2017
négociateur immobilier

Le secteur de l’immobilier regroupe un panel de métiers tels que : agents, syndics, administrateurs de biens, mandataires, chasseurs d’appartements, etc. Toutes ces professions requièrent des qualités et des compétences bien particulières. On focalisera dans ce texte sur le profil de l’agent ou du négociateur immobilier.

C’est lui qui se charge de mettre en relation vendeur et acheteur, ou bailleur et locataire, dans le but de vendre ou louer des biens.

La motivation est indispensable pour réussir

Même en période de crise, il ne faut jamais désespérer, il faut essayer de garder le moral. Il est vrai que la motivation n’est pas toujours au rendez-vous, mais il est vital de savoir vaincre les obstacles et aimer ce que l’on fait. Toutefois et à un moment donné, des réserves d’énergie importantes sont nécessaires pour garder le cap.

Vendre, acheter, louer, guider, informer

L’agent immobilier est un mandataire chargé d’effectuer des transactions de vente, d’achat, d’échange, de location ou sous-location de biens immobiliers. Suivant les données recueillies comme la superficie des surfaces, le coût des charges et des impôts, travaux budgétés, il aboutit à un accord avec son client sous la forme d’un mandat de vente ou de location où il précisera le prix souhaité).

Une fois le bien est inspecté et que l’affaire est conclue, l’agent immobilier pourra accompagner les acquéreurs dans leurs démarches financières et administratives. Ainsi, il les informera concernant les formules de crédit et les renseignera concernant les certificats obligatoires. Il demandera aussi aux futurs locataires des justificatifs à produire…

Un négociateur mobile

En plus de ses qualités humaines et relationnelles certaines, son esprit de persuasion et son aptitude à la communication et à la négociation, sa résistance au stress et réactivité, l’agent immobilier doit disposer d’un atout majeur : la mobilité.

Le sens des affaires

Le marché de l’immobilier n’est plus aussi florissant qu’il le fut par le passé. Il ne suffit plus de consulter les petites annonces pour proposer de s’occuper de la vente d’un bien, et encore moins d’attendre dans son agence. La concurrence est rude, et une partie du métier consiste aujourd’hui à démarcher le vendeur potentiel. S’impliquer dans la communauté, aller à la rencontre des habitants est devenu une nécessité.

Tout en traitant ses dossiers en cours avec efficacité, un bon agent immobilier sera prêt à sauter sur l’occasion et dénicher la bonne affaire avant ses concurrents.

Quelles formations pour faire carrière dans l’immobilier ?

Avec les qualités humaines, l’agent immobilier doit avoir suivie une formation solide  initiale. Dès lors, pour devenir agent, il faut avoir un bac +2 ou une équivalence validée par l’expérience sont le minimum. Plusieurs agences requièrent un premier cycle d’université en économie-gestion ou en droit, un BTS professions immobilières ou un diplôme décerné par une école spécialiste de l’immobilier, voire une école de commerce.