L’enseignement recrute en masse en 2013

Les emplois verts
Les emplois verts : un secteur en plein devenir
avril 8, 2013
Mc Do
Mc Do champion du recrutement en 2013
avril 10, 2013
L’enseignement

Depuis quelques années, plusieurs réformes de l’enseignement ont été mises en œuvre par le gouvernement français. Ces réformes visent avant tout l’amélioration des rendements des élèves. En ce moment, les écoles françaises se voient obligées d’assumer de plus en plus de missions. Mais la capacité de ces écoles à répondre à ces besoins dépend de l’aptitude des enseignants à établir des stratégies créatrices et efficaces pour répondre aux attentes des écoles des générations futures. A cet effet, le ministère de l’éducation nationale a établi un plan de recrutement de plus de 43000 enseignants pour apporter un vent nouveau au sein des écoles françaises.

Recrutement de 43500 enseignants en 2013

En Septembre 2012, le gouvernement français a révélé en conseil des ministres un projet pour le ministère de l’éducation nationale qui est le recrutement de 43500 enseignants pour l’année 2013. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale déclare un ordre de grandeur de ses embauches. A la rentrée de 2013, les anciens professeurs sont assignés dans des classes et les nouveaux enseignants travaillent à demi-journée dans les nouvelles écoles supérieures du professorat et de l’éducation et à mi-temps devant des élèves. Ces nouvelles recrues débuteront leurs activités en Juin 2013 suite à un concours exceptionnel d’étudiants.

22000 départs à la retraite, 22000 postes à pourvoir

Suite au passage de deux concours successifs, plus de 43000 enseignants seront recrutés pour l’année 2013, dont 22000 personnes seront prises en charge par les anciens professeurs pour bénéficier de plusieurs formations. Plus tard, au cours de l’année 2014, ils elles pourront substituer la totalité des départs à la retraite dans les différentes écoles et qui représentent 40% des professeurs présentement en poste. L’inscription au concours requiert un niveau bac +4 ou même bac +3 mais nécessite absolument la possession d’un M1 ou son équivalent pour la confirmation de son admissibilité.

Mise en valeur du métier d’enseignant

Le ministère de l’éducation nationale a opté pour une mise en valeur du métier de l’enseignement. En effet, il a préféré accorder la priorité au recrutement des enseignants et à leur formation. Et ce pour assurer la réussite des élèves qui nécessite l’apprentissage des professeurs. Ces derniers reçoivent en premier lieu une formation académique à la faculté. En second lieu, ils bénéficient d’une formation professionnelle. Mais pour profiter de cette formation, les futurs-professeurs doivent avoir des connaissances disciplinaires qui sont nécessaires à l’exercice du métier enseignant, avoir la capacité de transmettre des connaissances ainsi qu’inciter les élèves à apprendre.