Quelle formation suivre pour devenir chasseur de tête indépendant ?

placement de consultants SAP
Trouver un cabinet de placement de consultants SAP
mars 8, 2021
Village de l'emploi
Le Village de l’emploi : une plateforme incontournable dans le domaine de l’embauche
avril 12, 2021
Chasseur de tête indépendant

Exercer le métier de chasseur de tête indépendant offre plusieurs occasions au travailleur. Trouver la formation adéquate au poste est parfois complexe. Avant de se lancer dans le domaine, renseignez-vous davantage sur le parcours, les offres d’emploi, le salaire et l’évolution de carrière. Certaines démarches sont indispensables pour démarrer efficacement l’activité.

La formation et l’accès au métier

Le métier de chasseur de têtes indépendant est accessible avec ou sans formation. Le prétendant peut intégrer le secteur à 30 ou 40 ans en reconversion. L’essentiel est de disposer des connaissances requises pour l’activité. Pour devenir chasseur de tête indépendant, le profil doit avoir une réelle passion pour la profession. Pour plus d’informations sur le parcours, cliquez ici. Une bonne connaissance du domaine des ressources humaines est obligatoire pour intégrer la filière. Plusieurs choix s’offrent au candidat pour suivre un parcours adapté : MBA en management, MBA en ressources humaines, master en psychologie, diplôme d’IEP, diplôme d’école de commerce, master en gestion des ressources humaines, master en sociologie, master en sciences sociales, etc. Ces cursus sont proposés par de nombreux instituts supérieurs privés et publics.

Notez que certains chasseurs de têtes exercent leur métier sans avoir suivi des parcours spécifiques. Ils disposent de fortes expériences en entreprise. Grâce à ces intégrations en société, les prétendants maîtrisent les connaissances nécessaires pour tenir le poste. Ils cernent plusieurs thématiques comme l’informatique, le marketing, l’achat et la vente. Ces professionnels ont aussi de solides bagages sur un secteur d’activité particulier comme l’industrie, l’IT, la santé, l’e-commerce, la distribution et le droit.

Les qualités requises pour devenir un bon chasseur de têtes

Pour devenir un chasseur de tête indépendant, un candidat doit avoir un bon sens de la négociation et de la conviction. Cette qualité est indispensable pour convaincre les talents à adhérer à l’offre. Le spécialiste doit aussi être un bon relationnel pour entrer en contact avec les talents. Pour s’adapter aux nouvelles requêtes des entreprises, il est tenu de disposer d’une meilleure faculté d’adaptation. La curiosité pour le secteur d’intervention est également un atout important. Le prétendant doit maîtriser les techniques d’expression orale et écrite. Le sens de la psychologie, l’intuition, l’écoute, la discrétion et l’aisance aux outils digitaux sont des qualités requises pour l’exercice de la profession. Avoir un excellent niveau en anglais est également indispensable pour assurer le rôle de chasseur de têtes. Le professionnel doit être un meilleur négociateur et communicateur.

Le salaire du chasseur de têtes varie selon l’ampleur de son activité. Au sein d’un cabinet, le profil débute souvent en tant que chargé de recherche junior. Il évolue ensuite en tant que responsable senior. Au fil des années, le spécialiste pourra se convertir en consultant indépendant. Le professionnel peut aussi travailler dans un grand groupe et développer ses compétences dans le domaine des ressources humaines.

Rôle et missions d’un chasseur de têtes

Le chasseur de têtes est tenu de présenter des talents à sa clientèle. Il est un grand spécialiste du recrutement de profils rares et de cadres de haut niveau. Avant l’exécution, ce professionnel définit le candidat adéquat au poste pourvu. Il reste en commun accord avec son client. Pour cela, il doit maîtriser le secteur d’intervention en rapport avec le besoin de recrutement. Après les recherches et analyses des réseaux professionnels, le chasseur de têtes effectue une approche pour sélectionner les bons candidats.

Pour exercer le métier, le candidat doit être couvert par certaines assurances, à savoir la mutuelle d’entreprise, l’auto pro et la prévoyance d’entreprise. L’assurance RC Pro chasseur de têtes et l’assurance multirisque professionnelle sont vivement recommandées. La prévoyance chasseur de têtes et la mutuelle chasseur de têtes restent facultatives. N’hésitez pas à comparer les tarifs et produits pour trouver la meilleure couverture.